Le 17 novembre 2011, la Cour suprême du Canada a rendu sa décision relativement à une plainte en matière d’équité salariale concernant des employés actuels ou anciens de Postes Canada qui sont ou qui étaient membres de l’unité de négociation de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC). À la suite de cette décision, Postes Canada doit indemniser les employés admissibles représentés par l’AFPC à raison de 50 % de l’écart salarial pour les classifications CR2, CR3, CR4 et CR5 du 24 août 1982 au 2 juin 2002 dont l’existence a été confirmée par le Tribunal canadien des droits de la personne.